Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de fotobox.over-blog.fr

Zeiss-Ikon, Kolibri

Depuis la commercialisation de Leica, le petit format est en vogue. Zeiss-Ikon se doit de réagir. Toutefois la firme n’est pas prête à se lancer dans la commercialisation d’appareils 135mm. Elle propose donc une alternative basée sur le film 127. Afin d’être le fleuron de la gamme comprenant le Baby Box et le Baby Ikonta un boitier d’aspect moderne et novateur est Créé.

Le Kolibri, dont le nom symbolise un objet miniature, est lancé en 1930. Cet appareil se démarque des autres appareils de petit format : Boitier alu gainé cuir, tube rentrant remplaçant le soufflet, formes douces et agréables, viseur à ortie automatique, pied stabilisant, le tout présenté dans un étui rigide au beau design.  Les adaptes du modernisme, du petit format et la clientèle féminine sont visés. La publicité ne s’y trompe pas : « Le colibri est un appareil bijou » A noter le C utilisé en France pour désigner l’appareil.

Kolibri Novar 4,5/Telma 100

Kolibri Novar 4,5/Telma 100

Kolibri Tessar 3,5/Compur

Kolibri Tessar 3,5/Compur

Kolibri 523/18 : 1930. Format 3x4 sur film 127. 16 vues. Avancement par molette, obturateur non couplé, fenêtres inactiques au dos.

Novar 4,5/Telma 100

Novar 3,5/Telma 100

Tessar 3,5/Compur 300

Tessar 2,8/Compur 300

Biotar 2/Compur 300

Les publicités ne présenteront que le modèle Tessar 3,5, le Novar 4,5 étant une offre plus économique dont l’obturateur Dial est moins moderne d’aspect..

A noter qu’il existe un Kolibri modifié pour microscope (il se trouve dans les catalogues spécifiques)

Tarifs 1934 :

Telma 4,5 : 575F

Compur 3,5 : 910F

Compur 2,8 : 1100F

Compur 2 : 1475F

Pour comparaison, en 1935 un vélo « route homme » Peugeot coûtait de 450 à 645 F pour le plus luxueux.

Le Kolibri sera discontinué en 1932 (sortie du Contax sur film 135) et s’écoulera jusqu’en 1935.

Zeiss-Ikon, Kolibri

Zeiss Ikon a beaucoup misé sur le Kolibri, premier appareil mis au point par la nouvelle firme après sa création (fusion de 1926). Il est présenté comme extrêmement compact, prêt à l’action, économique à l’usage…Un agrandisseur spécifique lui est dédié, le Baby Miraphot, et des catalogues spéciaux lui sont consacrés. Aux USA il est en couverture du catalogue 1931.

Hélas son succès sera assez faible. La raison tient au film 127. Celui-ci, sans perforation et avec un papier de protection, pose des problèmes de planéité surtout pour du ½ format et de grandes ouvertures. Un nouveau presse film plus ride améliorera quelque peu les choses. Ce « Leica du pauvre », comme il a été parfois surnommé, est un paradoxe. Il est joli, recherché, apprécié mais n’a pas été à la hauteur des attentes mises en lui. Il sera supplanté par le Contax et le Super Nettel qui seront conçus pour le film 135mm.

Il demeure assez rare et surtout difficile à trouver en bon état. Son bloc obturateur, non protégé et dépassant du boitier est souvent usé et sa petite béquille presque toujours manquante. A noter que la housse du modèle 4,5 est plus classique et moins luxueuse que le coffret contenant le modèle Tessar.

Zeiss-Ikon, Kolibri

Published by fotobox.over-blog.fr - Zeiss-Ikon

Hébergé par Overblog