Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
fotobox.over-blog.fr Fotobox regroupe mes passions de la photo et des appareils Contax, Zeiss et voigtlander. Aussi sur facebook : fotobox.fr. Membre de la Zeiss Historica Society: http://zeisshistoricasociety.org/

Voigtlander, Spring Camera

fotobox.over-blog.fr
Voigtlander, Spring Camera

Voigtlander est une marque novatrice, toujours à la recherche de solutions techniques se démarquant de la concurrence. Lors du lancement des appareils Bessa à ouverture automatique, la marque a cherché à rendre le système encore plus rapide afin que les appareils pliants Voigtlander soient immédiatement prêts à prendre une image.

Voigtlander, Spring Camera

Le but est que l’appareil soit ouvert, mis en batterie et que la distance soit réglée sur l’infini. Ce système, apparu en 1932 est fort complexe. Il repose sur l’utilisation d’une chaine qui entrainera le système ; D’où le nom du système, « Spring Camera » ou « chain- gang » pour le monde anglo-saxon.

Voigtlander, Spring Camera

Pour résumer le fonctionnement :

Lorsque l’on appuie sur le bouton de mise en batterie, l’abattant s’ouvre grâce à un système de ressort. Le mouvement du ressort entraine une chaine qui coulisse sous l’abattant et tire la platine d’objectif qui se met en position infinie. L’ensemble est verrouillé par le compas articulé qui se bloque lorsque la chaine est tendue.

Pour refermer l’ensemble, un levier doit être actionné et il suffit de repousser la platine du doigt.

Voigtlander, Spring Camera

Ce système est ingénieux mais complexe et demande à être très précis et extrêmement bien fabriqué. De plus la vitesse d’ouverture va créer un appel d’air « aspirant » le soufflet, ce qui complexifiera la mise au point du système. Il revient donc cher et sera réservé à des appareils haut de gamme et à un Bessa qui lui n’aura pas droit à la mise au point automatique.

Voigtlander, Spring Camera

La famille Spring Camera est reconnaissable à ses gros boutons de réglages (un seul pour le Bessa) situés sur le flanc droit des boitiers.

Ces appareils seront produits peu de temps, et la firme se tournera vers des systèmes plus classiques et moins onéreux. Le Bessa ne sera produit qu’un an.

Toutefois ce sont certainement les plus beaux foldings de la marque, mais aussi les plus rares, voire les plus chers (surtout le Prominent qui est de toute beauté)

Ce système équipera 5 appareils Voigtlander entre 1932 et 1935.

Voigtlander, Spring Camera

Bessa 6x9. 1932-1933

Voigtlander, Spring Camera

Ce Bessa est le seul de la gamme à être équipé du système à chaine. Peut être est il le premier essai de production du système car il ne possède pas le réglage sur l’infini à l’ouverture, ni donc la mise au point par bouton mais frontale. Un réducteur de format se plaçant sur le film permet d’obtenir des clichés 4,5x6.  Cet appareil n’est pas courant et rare dans les catalogues. Sa production a été courte.

Voigtlander, Spring Camera

Skopar 4,5-10,5 / Embezet
Skopar 4,5-10,5 / Compur
Heliar 4,5-10,5 / Compur

Voigtlander, Spring Camera

Inos II 1933-1935

Voigtlander, Spring Camera

L’Inos II prend la suite du modèle I mais n’est pas basé sur le même châssis mais sur celui du Bessa. Il reçoit le système à chaine et possède la mise au point automatique à l’infini lors de l’ouverture. Il est équipé de 2 molettes sur le côté du boitier. Une variante existe avec un viseur du type Prominent

Voigtlander, Spring Camera

L’Inos II, coûteux et complexe à produire sera fabriqué à environ 80000 exemplaires mais sa carrière sera courte (2ans environ).

Format 6x9 : Un réducteur permettait l'obtention de photos 4,5x6

Skopar 4,5-10,5 / Embezet
Skopar 4,5-10,5 / Compur
Heliar 4,5,10,5 / Compur

Voigtlander, Spring Camera

Format 6,5x11 : Un réducteur de format se plaçant sur le film permet d’obtenir des clichés 5,5x6,5.   

Voigtlander, Spring Camera

Skopar 4,8-11,8 / Embezet 
Skopar 4,8-11,8 / Compur 
Heliar 4,8-11,8 / Compur

Voigtlander, Spring Camera

Perkeo 1933-1935

Voigtlander, Spring Camera

Le Perkeo est un petit appareil 3x4. Les concepteurs Voigtlander ont réussi a adapter la technique spring Camera à ce petit appareil de370g et mesurant 12cm de haut. Deux versions de viseurs se rencontrent ; une classique et une tubulaire.

10000 exemplaires produits

Skopar 4,5-5,5 / Embezet
Skopar 3,5-5,5 / Compur
Heliar 3,5-5,5 / Compur

Voigtlander, Spring Camera

Virtus 1932/1935

Voigtlander, Spring Camera

Le Virtus est pour moi le plus joli. C’est un appareil 4,5x6 reprenant la technique d’ouverture automatique. Il reçoit un viseur mobile permettant de compenser la parallaxe. 

Voigtlander, Spring Camera

Ce viseur situé en haut du boitier surplombe le logo émaillé de la marque et donne un design très original à l’appareil. Il existe diverses versions du pied de l’abattant, centrales ou latérales. Le dernier pied, très fin, donne de l’élégance au boitier. 10000 exemplaires ont été fabriqué.

Skopar 3,5-7,5 / Compur
Heliar 3,5-7,5 / Compur

 

Voigtlander, Spring Camera

Prominent 1932/1935

Voigtlander, Spring Camera

Fleuron de la technologie Springkamera, cet appareil est un mythe. Il est le concentré de la technologie de son époque : Ouverture automatique et prêt à déclencher, formate 6x9 et 4,5x6, optique Héliar, obturateur Compur, télémètre couplé intégré, posemètre à extinction, le tout dans un bel habillage de bon cuir reposant sur des matériaux de choix. Fabriqué à moins de 10000 exemplaires il est aujourd’hui très recherché mais aussi très cher.

Heliar 4,5-10,5 / Compur

Voigtlander, Spring Camera

Ces appareils équipés du système à chaine, sont très recherchés par les collectionneurs. Ils se distinguent des foldings habituels et leur spécificité novatrice les rend assez rares. Il et à noter que la plupart de ceux encore en circulation fonctionnent encore, même si l’onctuosité de la mécanique a diminué.

De petits détails sur certains, comme les évents qui permettent de chasser l’air du soufflet lors de la manœuvre, les rendent uniques. Voigtlander a ouvert une voix novatrice. Toutefois ces appareils étaient chers et leur marché restreint. De plus en 1935 le petit format commençait à être à la mode et les heures des foldings de luxe étaient comptées.

Voigtlander, Spring Camera

Il nous reste le plaisir de les admirer, de bénéficier de leur ouverture spécifique et de mesurer les efforts de Voigtlander pour se démarquer et rendre la photo plus simple et agréable.

Tarifs 1933 en allemagne :

 

Bessa « normal » : RM 66 (Skopar/Compur)

Inos: RM 64 (embezet) RM 88 (Compur) RM 110 Héliar

Perkéo : RM 52 (embezet) RM80 (Compur) RM95 (Héliar)

Virtus : RM 68 (embezet) RM98 (Compur) RM118 (Héliar)

Prominent : RM 225 (Héliar)

Voigtlander, Spring Camera

Zeiss-Ikon Kolibri : RM135 (Tessar 3,5/Compur)

Zeiss-Ikon Contax 1 : RM 275 ((Tessar 3,5)

Leica 1c : RM 155 (Elmar 3,5)

Voigtlander, Spring Camera
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires