Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de fotobox.over-blog.fr

Voigtlander, Bessa.

Le Bessa est l’appareil le plus populaire et le plus courant des Voigtlander. Il a beaucoup évolué au cours de sa vingtaine d’années de production. Il en existe donc de nombreuses versions.

Le Bessa a été le premier appareil à ouverture automatique de la marque. C’est un appareil bien fabriqué, fiable, qui connaitra de nombreuses innovations originales telles la gâchette de déclenchement sous le capot ou le viseur caréné.

Voigtlander, Bessa.

Version 1929 : 6x9 ou 6,5x11.Se reconnait à sa plaque en demi- cercle, au nom de la marque, située sous l’obturateur. Ouverture automatique de l’appareil. Les premiers modèles ne possèdent pas de viseur cadre ni de joncs métallique. Les repères de distance sont écrits dans la langue du pays de distribution.

-Voigtar 9/ Embezet 100 -Voigtar 7,7/ Embezet 100 -Voigtar 6,3/ Embezet 100

Voigtlander, Bessa.

Des variantes mineures sont à noter ; Couleur et épaisseur du cadre de visée, versions avec retardateur…

Version 1935 : 6x9. En 1935 le boitier est entièrement modifié et prend sa forme définitive. La forme douce du boitier est entourée de joncs chromés. Une gâchette de déclenchement escamotable automatiquement lors de la fermeture se trouve sous l’abattant. Un bouton long à l’avant de l’abattant permet la fermeture de l’appareil. L’appareil est bi format grâce à un cache basculant.

Voigtlander, Bessa.
Voigtlander, Bessa.

-Voigtar 7,7/Singlo -Voigtar 6,3/ Pronto ou Prontor -Voigtar 4,5/ Compur ou Compur rapid -Voigtar 3,5/ Compur rapid -Skopar 3,5/ Compur rapid

Améliorations 1937 : Le jonc chromé devient noir mais surtout le viseur optique est caréné par une coque oblongue. Son ouverture est couplée à celle de l’appareil

Voigtlander, Bessa.
Voigtlander, Bessa.

-Voigtar 7,7/ Singlo -Voigtar 6,3/ Pronto ou Prontor -Voigtar 4,5/ Compur rapid-Voigtar 3,5/ Compur rapid-Skopar 3,5/ Compur rapid

Le Bessa traverse la guerre sans modifications, si ce n’est une version simplifiée, mono format en 1942 sans capot de viseur et celui-ci est à cadre.

1946 : La production reprend. Le modèle est le même qu’avant guerre.

-Voigtar 4,5/ Prontor II-Skopar 3,5/ Prontor II ou Compur rapid

1949 : Le Bessa reçoit de nouveaux obturateurs Prontor S avec la face avant conique et chromée, qui modernisent sont aspect. Apparition des optiques Vaskar ; Pour les es rares versions Compur rapid, l’obturateur, très sobre, est identique à ceux des derniers Bessa RF.

Voigtlander, Bessa.
Voigtlander, Bessa.

-Vaskar 4,5/ Prontor S ou Compur rapid-Skopar 3,5/ Prontor S ou Compur rapid

Version 1950 : Le Bessa I remplace les anciens modèles. Son nom permet de situer l’appareil dans la lignée du Bessa II, fleuron des 6x9. Pour cela il reçoit un capot du même style qui intègre le viseur ; le bouton de rembobinage est lui aussi nouveau.

Bessa1 vaskar et Skopar
Bessa1 vaskar et Skopar

Bessa1 vaskar et Skopar

Voigtlander, Bessa.

-Vaskar 4,5/ Prontor S -Skopar 3,5/ Prontor SV ou Compur rapid

Voigtlander, avec le Bessa, a proposé une gamme complète d’appareils. Du Voigtar 7,7 monté sur Singlo au Skopar 3,5 équipant le Compur rapid chaque client pouvait trouvé son bonheur. De plus des innovations, telles le déclencheur ou le capot de viseur, et ses qualités optiques lui ont permis de s’affirmer et de devenir un énorme succès commercial. En outre l’appareil était très proche des Bessa télémétriques ce qui était valorisant pour les acheteurs. Ce n’est pas pour rien que Voigtlander a repris de nom de Bessa pour ses productions actuelles.

Trouver un Bessa est assez facile. Toutefois il est plus rare de le voir en excellent état. Les joncs chromés sont souvent piqués et le revêtement est assez fragile. Il n’en est que plus agréable de traquer les jolis exemplaires, ou celui, souvent d’entrée de gamme, équipé d’une façade originale.Le Bessa 1 est encore prisé par les photographes et est un moyen format de grande qualité.

Voigtlander, Bessa.

Published by fotobox.over-blog.fr - Voigtlander

Hébergé par Overblog