Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de fotobox.over-blog.fr

Voigtlander, Bessa II.

En 1950, le Bessa RF commence à dater. La mode est au chrome, à la photo couleur et l’appareil a déjà 15ans et date d’avant guerre. Alors Voigtlander va le moderniser de telle manière qu’il apparait comme un tout nouveau modèle. Il va prendre l’apparence des Vito, Prominent et Bessa. Pour se faire  la base du RF est conservée mais un nouveau capot aluminium satiné plus haut reçoit un télémètre à base large couplé à un viseur très clair. Sur le capot deux molettes dont une qui permet la mise au point et la mesure de la profondeur de champ.  La platine avant est redessinée et est aussi en métal non peint. Les optiques sont traitées pour la photo couleur.                                                  De petites améliorations techniques et une qualité de fabrication irréprochable rendent ce Bessa II très désirable mais très cher. Le double format est abandonné mais la marque y reviendra sous la pression des clients. En 1950 le Bessa II était déjà condamné par le petit format. Il était encore équipé d’un soufflet et de fenêtres rouges et pourtant les clients fidèles au grand format vont découvrir un appareil extraordinaire qui donnait des images d’une qualité inouïe. Sa qualité de fabrication, ses optiques et son télémètre couplé clair et contrasté en ont fait un mythe. Il est aujourd’hui encore un appareil très recherché car un moyen format assez compact et d’une telle qualité est extrêmement rare. 34500 exemplaires ont été produits.

Bessa II, 1950/1951 :Héliar ou Skopar 3,5 sur Compur rapid. Fenêtre de visée carrée et de télémètre ronde. 

 

bessa2b.jpg

Bessa II : 1951/1954 : Héliar ou Skopar 3,5 sur Compur rapid. Rare Apo lanthar sur Synchro-Compur 500. Deux fenêtres carrées.

 

Bessa II : 1954/1956 : Héliar ou Skopar 3,5 sur Synchro-Compur 500. Rare Apo lanthar sur Synchro-Compur 500. Bi format avec cache pivotant devant l’oculaire de visée.

 

Le Bessa II n’est pas courant mais il est possible de le trouver en très bon état. Il est cher dans sa configuration normale et extrêmement onéreux en Apo Lanthar. Il est encore très recherché comme appareil à utiliser. Vu son prix il est économiquement valable de faire réparer un appareil à obturateur poussif ou en panne.

 

Un Bessa III équipé d’un Héliar et reprenant l’architecture du Bessa II est commercialisé sous le nom de Voigtlander (Cosina). On en dit le plus grand bien, il est magnifique mais coûte 2200€. La saga Bessa RF continue !

« The Camera you dreamed about » 1951 U. S. Camera. 

Published by fotobox.over-blog.fr - Voigtlander

Hébergé par Overblog