Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de fotobox.over-blog.fr

Voigtlander, Vitoret 110

110duo.jpg

Dans les années 1970, le format 110 se mit à supplanter, dans les appareils populaires, le format 126 et 135. Le marché écrasé par Kodak, Agfa et un grand nombre de productions basiques ne laissait aux grands constructeurs qu’une alternative : l’innovation et la qualité. Rollei, Pentax et son réflex, Minolta  et bien d’autres se lancèrent dans ce créneau, souvent au détriment de la compacité propre au 110. Voigtlander décida de produire un appareil au design épuré et compact mais recevant les perfectionnements nécessaires à l’obtention de très bonnes photos (pour le format).

vitoret110.JPG

Vitoret 110 : Equipé d’un obturateur mécanique avec règlages par symboles, il reçoit un lanthar 5.6/24mm. Un flash dédié prolonge le boitier : le V200 easy light. Fabriqué de 1976 à 1978 à Singapore il rencontra un succès mérité.

vitoret110el.JPG

Vitoret 110 EL : Produit de 1978 à 1981 il reprend l’architecture du 110. L’objectif demeure le même mais l’obturateur est électronique (4sec au 1/300). Une cellule CDS assure l’exposition. Le V200 au nombre guide 14 demeure le flash dédié.

Voigtlander produisit environ 275000 Vitoret en format 110. Il est donc assez aisé d’en trouver un aujourd’hui. Certains ont encore leur coffret d’origine avec les accessoires tel le clip de ceinture. Le Vitoret 110 demeure un joli appareil, bien fini et bien dessiné. Son format le transforme en appareil de vitrine et  je n’ai jamais essayé de faire de photos avec…peut être à tort ?

« The Voigtlander Vitoret was introduced after the Rollei 110 from probably the oldest name in German camera manufacture. ... It is surprising that the Vitoret 110 EL never got better known. It was a most interesting and durable ... » W-White Subminiature photography

 

vitoret1101984

Vitoret 110 : modèle 1984. Voigtlander ayant été repris par Plusfoto, le vitoret 110 revoit le jour. Cette fois l’appareil est fabriqué par Régula qui a délocalisé sa production à Hong Kong. Il est présenté dans une boite Voigtlander dont l’aspect est très inspiré de celle de ses prédécesseurs. Ce Vitoret reçoit un flash intégré, un objectif fixfocus  et un obturateur mono vitesse. L’appareil est assez gros et la finition est loin des qualités Voigtlander. 

 

Voir les commentaires

Published by fotobox.over-blog.fr - Voigtlander

Voigtlander, la gamme Vitoret.

Les Vitoret ayant un grand succès, Voigtlander décida de diversifier sa gamme et comme ses concurrents de proposer des perfectionnements adaptés à tous. Toutefois afin de ne pas faire de l’ombre aux Vito, la construction est plus légère, les obturateurs plus simples et les évolutions moins poussées.

Rare Vito D spécial. En fait un Vitoret D pour l'export. Identique au Phokina 2

Rare Vito D spécial. En fait un Vitoret D pour l'export. Identique au Phokina 2

 

 

De 1963 à 1967 les boitiers sont arrondis.

d round

Vitoret D : Il est équipé d’une cellule non couplée avec un disque de réglage sur le capot. L’obturateur demeure le Prontor 125 et il recoit un Vaskar 2.8 ou un Lanthar 2.8.

 

vitoretR1

 

 

r-round.JPG

Vitoret R : Il reçoit un petit télémètre couplé. Il est équipé du Lanthar sur Prontor 125. Deux versions existent. La première à fenêtre de télémètre carrée, identique à celle du Vito BR, est sortie en 1963. La seconde à fenêtre en forme de losange la remplacera en 1965.

 

dr-round.JPG

Le Vitoret DR : Reçoit les perfectionnement du D et du R et possède donc une cellule non couplée et un télémètre. L’obturateur est un Prontor 300 et reçoit un vaskar ou un Lanthar.

f-round-var.JPG

Vitoret F : C’est un Vitoret de base mais équipé d’une originale trappe pour flash à ampoule , située dans le capot, sous la griffe porte accessoire.

rapid-d.JPG

Vitoret Rapid D : D’aspect différent avec sa grande vitre avant, il reçoit le système de chargement Agfa rapid avec bobine réceptrice. Il est équipé d’une cellule non couplée et de symboles de mise au point dans le viseur. Il possède un Prontor 300 et un lanthar 2.8/40.

l-round.JPG

Vitoret L : Il est équipé d’une cellule couplée avec rappel dans le viseur. Un prontor 300LK reçoit le Lanthar 2.8.

phokina-2.JPG

Phokina II : Il est identique au Vitoret D mais reçoit un Novicar 2.8 sur Prontor 125. Sa finition est noire. Distibué par Foci sur le marché français.

phokina-3.JPG

Phokina III : Recoit une cellule couplée, un Prontor 300LK et un Novicar 2.8. Sa finition est noire. Distibué par Foci sur le marché français.

phokina-4.JPG

Phokina IV : Avec télémètre et cellule couplée c’est le plus abouti de la gamme. Il conserve le Novicar 2.8 et le Prontor 300LK. Sa finition est noire. Distibué par Foci sur le marché français.

 

En 1967, la gamme des Vitoret est modernisée et les appareils prennent la forme  carrée des Vito CS et CSR. Si l’esthétique change, la technique, elle, évolue peu.

s-square--1-.JPG

Vitoret S : Le Vitoret de base devenant obsolète il est maintenant doté d’un Prontor 250S avec retardateur est d’un Lanthar.  Il semble qu’il n’ait pas eu un grand succès car un appareil sans cellule ni repère de mise au point était dépassé.

zi-s.JPG

Zeiss-Ikon S : Identique au Vitoret S il est extrèmement rare. Je n’ai trouvé trace de lui dans aucun catalogue. De plus c’est le seul exemplaire que j’ai vu en plus de 30 ans.

dsquare

Vitoret D : Avec cellule non couplée et Lanthar 2.8 il est identique au modèle arrondi.

photo du Vitoret L "carré" en bas de page

Vitoret L : Reçoit une cellule couplée visible dans le viseur.  drsquare-copie-1.JPG 

Vitoret DR : Equipé d’une cellule nom couplée et d’un télémètre. Prontor 300 et Lanthar 2.8 complètent l’appareil

DRsquarewood.jpg

Vitoret DR "jacaranda wood": Identique au modèle noir mais avec un habillage faux bois identique au Vitessa 500 jacaranda. Il semble que ce modèle, rare, ait été réservé au marché Nord Américain. Cet appareil vient du Canada ou il avait été acheté neuf.

 

 lrsquare.JPG

Vitoret LR : Avec cellule couplée et télémètre cet appareil éqiuipé du Prontor 300 et du lanthar est le haut de gamme des Vitoret.

 

Voigtlander a donc repris toutes les compositions possibles avec les Vitoret  sans pour autant empiéter sur les Vito. Il est aujourd’hui possible de se constituer une collection variée, surtout que de petites variantes existent. La plupart de ces appareils sont assez courants. Concernant l’utilisation, ils sont assez simples et les modèles les plus perfectionnés sont encore utilisables et peuvent délivrer de jolies images. Toutefois il est préférable de choisir un phokina IV ou un vito LR plus pratiques et bien plus exploitables grâce à la cellule couplée et au télémètre.

 

 

Voigtlander, la gamme Vitoret.

Voir les commentaires

Published by fotobox.over-blog.fr - Voigtlander

Hébergé par Overblog