Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de fotobox.over-blog.fr

Voigtlander, Prominent

Leica et Zeiss-Ikon avaient un télémétrique à objectif interchangeable alors en 1950 Voigtlander se lança dans la bataille. Son nom : Prominent, hérité du mythique appareil d’avant guerre.

C’est un appareil lourd, encombrant,  étincelant et techniquement original, voire déroutant. On distingue 4 types :

 

  prominentv2

-La première version est équipée d’un Compur 400 puis 500 et d’une griffe porte accessoires amovible.  

                                    

 

PROMINENT-copie-2.jpg

-La seconde version avec griffe porte accessoire et Compur 500 à double iris.                                                                                    

-Le Prominent à viseur collimaté et levier d’armement.             

 

-Le Prominent 2 avec grand viseur et capot plus élevé.

 

Le Prominent est le centre d’un système comprenant viseurs, optiques allant du 24mm au 400mm, chambre réflex et divers accessoires. Concernant l’objectif dit standard de 50mm, 3 versions sont proposées. L’Ultron 2 le plus courant, le Nokton 1.5 cher et prestigieux et le Skopar 3.5 moins onéreux mais assez rare aujourd’hui.                                                         

La gamme Prominent peut constituer une mine de collection à elle seule tant il est difficile de trouver certains accessoires ou optiques. Il faut dire que le Prominent n’a pas eu un succès foudroyant à l’époque et que les tarifs étaient très élevés.

 

Aujourd’hui lorsque l’on manie un Prominent la petite taille du viseur surprend mais surtout l’ergonomie est déroutante et il faudrait trois mains pour utiliser rapidement l’appareil ! Pourtant, immédiatement l’on est séduit par le poids, l’équilibre et la ligne de l’appareil. Il est magnifique ce Prominent, et comme une Cadillac de l’époque il inspire le respect et une certaine nostalgie.

D’ailleurs une publicité  disait de lui aux USA:              

           

            « 2 siècles de savoir faire au bout de vos doigts »

Voir les commentaires

Published by fotobox.over-blog.fr - Voigtlander

Zeiss-Ikon, Piccolette.

Le petit format, avant l’apparition du Leica, était porté par le format 127 qui donnait des négatifs de taille 4x6,5.Kodak sortit en 1912 le premier Vest Pocket qui eu un grand succès.

piccolette.jpgPiccolette 1927. Achromat/ Acro

 

La firme Contessa s’inspira de ce modèle et lança en 1919 la Piccolette…Tout est dans le nom ! Un joli petit appareil, compact, léger et s’ouvrant grâce à des tendeurs en ciseaux. Il utilise le format 127 et sa platine avant se termine par une patte faisant office de pied. Il se décline en de nombreuses versions, allant du Tessar au ménisque. Il reçoit aussi des optiques « locales » à l’exportation (Berthiot, Roussel ...) Une version Luxus est proposée et possède une platine spécifique ainsi qu’un habillage et un soufflet havane.

piccolettederval.jpg

Piccolette Derval/Novar 1930

En 1926 lors de la création de Zeiss-Ikon, la Piccolette demeure au catalogue et sera produite jusqu’en 1932 sous la référence 545/12.

Le sigle zeiss-Ikon est apposé sur la façade dont la peinture est joliment craquelée. Les caractéristiques générales sont conservées. Le Luxus avec son cuir et sa platine chromée continue sa carrière. Tous les appareils, sauf le plus basique, auront une mise au point par rotation de l’objectif. Les versions se succéderont avec l’apparition d’un magnifique Compur RIM en 1932. Ensuite la Piccolette disparaitra des catalogues au profit de miniatures formats 3x4 voire 24x26.

Il est assez difficile aujourd’hui de trouver une Piccolette Zeiss Ikon, surtout en bon état, ce qui est souvent le lot des appareils peu prestigieux. C’est pourtant un petit appareil bien fini et astucieux : le viseur qui disparait dans la platine, le déclencheur dissimulé à la vue, la tirette de visée coulissante et le pied faisant partie intégrante du boitier et participant au design très moderne puisque l’appareil est entièrement laqué.!

«Piccolette, un appareil de poche à pellicule » disait le catalogue de 1932

Piccolette

Achromatique 11/Acro (245F* en 1931)

Novar 6,3/Derval (350F en 1931)

Nettar 6,3/Derval  (US)

Hekla 6.8/Derval ( 485F en 1928)

Hekla 6.8/Compur (500F en 1931)

Tessar 4.5/Compur (805F en 1931)

Piccolette LUXUS

Dominar 4.5/Compur (940F en 1931)

Tessar 4.5/Compur (1025F en 1931)

*Un facteur rural gagnait 933F en 1930

Voir les commentaires

Published by fotobox.over-blog.fr - Zeiss-Ikon

Hébergé par Overblog