Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de fotobox.over-blog.fr

Articles avec #carl zeiss

Zeiss-Ikon VEB, Pentona

Le Pentona semble être la dernière création de la firme Zeiss-Ikon de Dresde. Toutefois la direction étatique de l’industrie de RDA a transféré le projet et la production chez KW puis Pentacon.

Le modèle original semble être l’évolution logique des Taxona. Toutefois, certainement du fait la production exportée dans le giron de Pentacon les optiques seront des Meyer et non des Zeiss.

Zeiss-Ikon VEB, Pentona

Deux versions seront produites. Elles possèdent un dos entièrement amovible, un armement couplé à l’avance du film, un déclencheur sur le boitier et une griffe porte flash. Construit de manière légère, avec des panneaux plastique sur cadre métallique, le Pentona fait partie des appareils populaires.

Priomat/Trioplan 3,5

Priomat/Trioplan 3,5

Pentona 1956 : Modèle à petit viseur Galilée intégré au capot. Il possède une molette d’avancement et un compteur situé à côté du déclencheur.

Trioplan 3,5/45mm-Priomat 125

Trioplan 3,5/45mm-Prestor 500

Priomat/Trioplan 3,5

Priomat/Trioplan 3,5

Priomat/Domiplan 2,8

Priomat/Domiplan 2,8

Pentona 1963 : modèle ayant reçu une légère évolution. Le viseur de type Albada est agrandi (argenté ou bleuté), l’armement se fait par levier et le fût change de forme.

Méritar 3,5/45mm-Priomat 125

*Domiplan 3,5/45mm-Priomat 125

*Trioplan 2,8/45mm

Domiplan 2,8/45mm-Priomat 125

Trioplan 3,5/45mm-Priomat 125

*Les catalogues et prospectus étant rares les versions marquées d’un astérisque ont été trouvées sur des sites ou livres mais je n’ai pu les vérifier.

Zeiss-Ikon VEB, Pentona

Tous ces appareils se trouvent avec le sigle KW ou la tour de Dresde gravée dans le cuir de façade. Pas de numérotation de boitier.

Le premier modèle est à mon avis le plus réussi et malgré son air désuet et sa finition légère est un joli petit appareil. La seconde version est plus surprenante. Le très beau viseur appelle un couple objectif/obturateur plus performant. Quant au levier d’armement il est ridiculement petit et léger pour un appareil de 1963. Les optiques sont de type triplet** et se retrouveront sur la Beirette appareil populaire lui aussi.

Cet appareil n’est pas courant en France mais sa cote est basse. Le revêtement de la platine est assez fragile mais le Priomar est solide.

**On trouve sur internet des photos réalisées avec ces Pentona.

Voir les commentaires

Published by fotobox.over-blog.fr - Carl Zeiss

Pentacon VEB, Pentina

Lorsque Zeiss-Ikon a lancé le Contaflex, premier réflex à obturateur central le succès a été au rendez-vous. Le concept, bien que difficile à mettre en œuvre et posant de sérieux soucis au niveau des optiques a semblé être la solution d’avenir. De nombreux constructeurs reprendront la recette (voir liste en fin d’article) et VEB Pentacon innovera avec son Pentina. Le principe est le même mais le style issu d’une étude de Jürgen Peters faite en 1958, est entièrement novateur et n’est pas sans rappeler celui du Werra. A première vue l’appareil ne ressemble pas à un réflex du fait de l’absence de prisme de toit. Massif, lourd, sans boutons sur le capot il reçoit les commandes autour de l’objectif, le compteur et le bobinage sur la semelle. Le prisme lui est intégré sous le capot. C’est un vrai bloc de métal, surtout dans la version sans cellule. La prise porte flash est intégrée au capot. L’armement par gachette est intégré en haut du dos à gauche. Le dos est amovible.  Le Pentina peut recevoir des optiques entièrement interchangeables allant du 30mm au 135. L’obturateur est un Prestor 500.

Le Pentina sera décliné es plusieurs versions et la production avoisinera les 44000 exemplaires.

4 modèles seront proposés de 1961 à 1966. Tous esthétiquement semblables ils possèdent un obturateur Prestor 1/500, et un Tessar 2,8/50mm (ou T 2,8/50 pour l’exportation).

Pentina black

Pentina black

Pentina : 1963: Noir. Prestor 1/500, Tessar 2,8/50mm.Viseur à verre dépoli et cellule.

Pentina gold

Pentina gold

Pentina : 1963: Marron, dit Gold. Prestor 1/500, Tessar 2,8/50mm.Viseur à verre dépoli et cellule.

Pentina M

Pentina M

Pentina M : 1963: Noir. Prestor 1/500, Tessar 2,8/50mm.Viseur stigmomètre et cellule.

Pentina fm

Pentina fm

Pentina fm : 1964: Noir. Prestor 1/500, Tessar 2,8/50mm.Viseur Fresnel et cellule.

Pentina e noir

Pentina e noir

Pentina e : 1964: Noir (vu un exemplaire marron). Identique au FM mais sans cellule.

Pentacon VEB, Pentina

4 optiques sont dédiées.

CZJ Tessar 2,8/50mm

Meyer Lydith 3,5/30mm

CZJ Cardinar 2,8/85mm (très rare)

Meyer Domigor 4/135

 

Domigor 135

Domigor 135

Lydith 35

Lydith 35

En 1966 le Pentina FM (249DM) se vendait (foto-quelle) à peine plus cher qu’un Werra-matic.

Pentacon VEB, Pentina

Aujourd’hui lorsque l’on trouve un Pentina c’est d’abord la taille et le poids qui surprennent. Ensuite le design très épuré renforce le côté attractif de l’appareil. Celui-ci est desservi par le ressenti des matériaux. L’appareil contre toute attente est aussi fiable au niveau obturateur que ces concurrents de l’époque. Le souci vient plutôt de la cellule dont le sélénium est souvent inactif. Par contre la coque métal très fine est sensible aux chocs et aux rayures. Quant au revêtement, sorte de tissu, il est bien souvent élimé. Enfin le viseur laisse rentrer les poussières.

Pentacon VEB, Pentina

Tout ceci est dommage et même si c’est assez long il est préférable de chercher un appareil en excellent état (à peine plus cher et donc restant très raisonnable) . Dans ce cas on peut apprécier pleinement l’exploit de Pentacon tant technologiquement qu’esthétiquement.

Nikkorex 35

Nikkorex 35

Petite liste (non exhaustive) de SLR à obturateur central.

Voigtlander Bessamatic

Zeiss Ikon Contaflex

Canon Canonex

Mamiya 528TL

Nikon Nikkorex

Topcon Unirex

Zenit 4

Kodak Rétina reflex

Minolta ER

Kowa  Kowaflex E

Ricoh Réflex

Voir les commentaires

Published by fotobox.over-blog.fr - Carl Zeiss

Welti 1936

Welti 1936

Welta est une très ancienne firme fondée en 1914 à Freital. Elle produit une longue série de foldings (Perle, Weltax, Weltur…) et doit sa notoriété à ses reflex bi-objectifs Perfecta et Superfecta.  Vint ensuite le 35mm avec les Weltix, Weltur à télémètre et Welti.

Lorsque la guerre se termine, Welta fut nationalisé, l’outillage confisqué et il fallut attendre 1949 pour que la production reprenne.(VEB Welta-Kamera-Werk vers 1950, puis VEB Kamera und Kamera Werk en 1959 et enfin VEB Pentacon en 1964 avant de disparaitre.)  

Je m’intéresse ici aux Welti, spécialement ceux d’après-guerre équipés de Tessar.

1935 : Folding avec hélicoïdale. Noir, sans sabot, marqué Welta sur le bouton de bobinage.

Cassar 2,9/ Tessar 3,5/ Xenar 3,5 sur Compur

Cassar 2,9/Elmar 3,5/Tessar 2,8/Xenar 2 sur Compur rapid

1936 : Identique mais reçoit une griffe porte accessoire.

1937 : Capot chromé, boutons rehaussés, sabot entre le viseur et le déclencheur, compteur.

Xenar 3,5/Cassar 2,9/ Tessar 2,8/ Radionar 2,9/ Xenar 2,8/ Xenon 2 sur Compur ou Compur rapid.

Welti 1 de 1949. Compur rapid-Tessar 3,5

Welti 1 de 1949. Compur rapid-Tessar 3,5

1949 : Reprise du modèle 1937. Welti noté sur le cuir. Nouveaux compas.

Tessar 3,5 sur Compur, Compur rapid ou Ovus.

Welti 1. Cludor-Tessar 3,5

Welti 1. Cludor-Tessar 3,5

1950 : Marqué Welti 1 sur le cuir. Nouveau dos et Welta gravé sur la semelle.

Tessar 3,5/Cludor

Tessar 2,8/Cludor

Trioplan 2,9/Cludor

Welti 1. Vebur-Tessar 2,8

Welti 1. Vebur-Tessar 2,8

1951: version plus lumineuse de l’optique et obturateur Vebur.

Tessar 2,8/Vebur

Trioplan 2,9/Vebur

Welti 1C. Vebur-Tessar 2,8

Welti 1C. Vebur-Tessar 2,8

1953 : Welti 1C. Evolution du Welti 1. Adoption d’un capot recevant un viseur intégré et surmonté de la griffe porte accessoire.

Tessar 3,5/Cludor

Tessar 2,8 Vebur

Trioplan 2,9/Vebur

Un Welti 2 (1951) à télémètre reprend l’architecture du Weltini d’avant-guerre et sa base est très proche de celle du Welti.

Welti 1. Vebur-Tessar 2,8

Welti 1. Vebur-Tessar 2,8

Les Welti sont de jolis appareils, très bien finis et originaux. De nombreuses variantes et versions existent et les appareils de la marque sont encore abordables. De nombreux Welta  sont en très bon état et fonctionnent parfaitement…encore une source de collection !

Voir les commentaires

Published by fotobox.over-blog.fr - Carl Zeiss

Belca, CZJ

Créé en 1908 la firme Balda est basée à Dresde. Sa production est classique mais prend de l’essor grâce au petit format Baldina.

Après la guerre les activités reprennent sous le nom de Belca dans une usine en ruine (Monsieur Baldweg se réfugie à l’Ouest et reprend la construction de …Balda). Belca produira peu de modèles mais certains sont très intéressants et possèdent des optiques Zeiss. La production tardive sera effectuée chez Welta. A la fin des années 1950, et après de nombreuses appellations, Belca disparaitra dans le consortium VEB/Pentacon.

Beltica 1949. Compur rapid-Tessar 3,5

Beltica 1949. Compur rapid-Tessar 3,5

Beltica 1949. Cludor-Tessar 3,5

Beltica 1949. Cludor-Tessar 3,5

Beltica 1952. Cludor-Tessar 2,8

Beltica 1952. Cludor-Tessar 2,8

Beltica, 1949. Cet appareil est dérivé du Baldina d’avant guerre et produit sous ce nom depuis 1946. Il est renommé et légèrement modifié suite à une plainte de Balda Ouest.

Appareil fofding 135mm à ouverture verticale. Viseur à correction de parralaxe. Déclencheur sur le boitier.

Ludwig Meritar 2,9/50mm-Avus (Balda)

Ludwig Meritar 2,9/50mm-Cludor 200

Ludwig Meritar 2,9/50mm-Vebur 250

Meyer Trioplan 2,9/50mm-Cludor 200

CZJ Tessar 3,5/50mm – Compur rapid 500 (plaque profondeur de champ au dos)

CZJ Tessar 3,5/50mm – Cludor 200

CZJ Tessar 2,8/50mm – Cludor 200

Beltica 1 de 1953. Vebur-Tessar 2,8

Beltica 1 de 1953. Vebur-Tessar 2,8

Beltica 1, 1953. Ce Beltica 1 est un boitier entièrement nouveau. Forme horizontale avec ouverture verticale de l’abattant. Grand viseur ouvrant avec correction de parallaxe. Mise au point hélicoïdale mais armement non couplé.

Ludwig Meritar 2,9/50mm-Vebur 250

Meyer Trioplan 2,9/50mm-Vebur 250

CZJ Tessar 2,8/50mm-Vebur 250

CZJ Tessar 2,8/50mm-Cludor 200 (sous réserve, 2 appareils vus ; premiers modèles ou réparation ?)

Beltica 2 de 1955. Vebur-Tessar 2,8

Beltica 2 de 1955. Vebur-Tessar 2,8

Beltica 2, 1955. Reprend l’architecture du précédent mais redoit un capot intégrant le viseur qui conserve sa correction de parallaxe et une griffe porte accessoire.

Ludwig Meritar 2,9/50mm-Vebur 250

CZJ Tessar 2,8/50mm-Vebur 250

Belmira 2 de 1955. Vebur-Tessar 2,8

Belmira 2 de 1955. Vebur-Tessar 2,8

Belmira, 1951. Appareil 35mm à télémètre couplé. Grand viseur, armement couplé, mémo film. La fenêtre du télémètre a une forme originale (cercle central prolongé de 2 fentes) La production est en partie effectuée chez Welta qui en assurera la totalité en 1955. Vers 1953 fenêtre du télémètre devient rectangulaire.

Meyer Trioplan 2,9/50mm-Vebur 250

CZJ Tessar 2,8/50mm-Vebur 250

 

Belca, CZJ

Belplasca, 1954. Très bel appareil pour la photo stéréo 24x30 sur film 135mm. Le capot est dans la lignée de celui du Beltica 2. Une molette entre les optiques permet le règlage de l’obturateur. Toute une gamme d’accessoires est disponible. Dont un original projecteur, le Belplascus

CZJ Tessar 3,5/37,5mm obturateur 1/200

Belca, CZJ

Belfoca, 1950. Folding 120 classique à viseur cadre. Certains sont bi-formats. Il est à noter une similitude de l’offre des obturateurs avec les Ercona.

Bonotar 4,5/ Priomat 100

Bonotar 4,5/ Tempor 250

Meritar 4,5/ Prontor

Fix Focus, 1950. Modèle identique sans mise au point.

Bonar 6,3/ Binar

Belfoca 2, 1954. Modèle modernisé grâce à un capot recevant le viseur. Commuteur bi-format sur le capot.

Bonotar 4,5/ Junior

Bonotar 4,5/Binar

Méritar 4,5/Tempor 250

Après la guerre l’industrie Allemande de la zone Est, bien que sérieusement endommagée va s’appuyer sur les anciennes versions pour renaitre. chaque marque montrera son savoir faire, sa créativité, et son ingéniosité. Ainsi naitront des appareils originaux et assez étonnants  (Beltica 1, Belplasca, Werra, Tenax…). Malheureusement la rationalisation de l’industrie et la concentration de la production voulues par l’état feront disparaitre ces appareils originaux et attachants.

Belca, CZJ

Voir les commentaires

Published by fotobox.over-blog.fr - Carl Zeiss

Eho-Altissa, Altix

De la partition de l’Allemagne émergera un conglomérat, VEB-Pentacon qui regroupera et rationalisera (uniformisera) l’industrie photo de RDA. Parmi les marques qui disparaitront, beaucoup utilisaient des optiques Carl Zeiss Jena. Peu à peu j’ai collecté certains de ces appareils et vais tenter retracer leur histoire. Je ne possède que les Altix équipés de Carl Zeiss.

Eho-Altissa, Altix

Fondée à Dresde en 1904 la marque changera fréquemment de nom (Eho en 1931 puis Altissa en 1941, VEB Altissa en 1953 puis VEB en 1958…avant de disparaitre au nom de la rationalisation au début des années 60. Le modèle le plus célèbre d’avant guerre est le Box à viseur externe, « Altissa »

En 1938 l’Altix premier compact 35mm d’une longue série.  Repris après la guerre  dès 1947 (les usines avaient été détruites) il évoluera jusqu’à la fin des années 50.

Altix : 1938. Format 24x24. Compact à viseur interne. Obturateur 1/150 et objectif fixe Laack Pololyt 3,5/35mm. Platine carrée avec une petite patte verticale portant le nom.

Altix 1 : 1947. Format 24x24. Identique au précédent. Obturateur au 1/150  et objectif Raw Tegonar 3,5/35mm

Altix 2 : 1948. Format 24x24. Produit en très petite quantités. Semble assemblé à partir de stocks. Façade recevant un obturateur RIM Compur. Certains ont la patte Altix, d’autres la façade du 3. Il est possible que ces appareils soient des productions de guerre. Compur rapid et objectif Meyer Méritar 3,5/35mm

Eho-Altissa, Altix

Altix 3 : 1949. Format 24x24. Reçoit un déclencheur sur le capot, une façade sans platine et le nom est gravé en demi cercle au dessus de l’obturateur. Obturateur Cludor.                                 -Raw ou Laack Tégonar3,5/35mmn,Novonar 3,5/35mm,Tessar 3,5/35mm

Altix 3 : 1950. Format 24x36. Passage au plein format. Certains modèles reçoivent une griffe porte accessoire. Obturateur Cludor                                                                                     -Meyer Primotar 2,7/50mm, Ludwig Méritar 2,9/50mm                                                                                                       

Eho-Altissa, Altix

 Altix 4 : 1952. Format 24x36. Déclencheur sur le capot, griffe porte accessoire, nom est gravé (2 variantes)  en sur le méplat du capot. Obturateur Cludor puis Vébur

-Meyer Trioplan  2,9/50mm, Tessar 3,5/50mm, Tessar 2,8/50mm

Une Altix 4 sera commercialisé à l’exportation par Perlees (USA) sous le nom de Classic 35.

Eho-Altissa, Altix

Altix 5 : 1956 . Format 24x36. Identique au  4 mais recevant des objectifs interchangeables et un retardateur. Tempor 250 ou Prontor SVS. Le boitier existe (très rarement) en couleur (brun, vert, rouge, bleu)                                                                                                                              -Meyer Trioplan  2,9/50mm, Ludwig Méritar 2,9/50mm, Tessar 2,8/50mm

Eho-Altissa, Altix

Des optiques complémentaires sont disponibles et accompagnées d’un viseur externe spécifique.                                                                                                                                        –Meyer Telemegor   4,5/90mm, Meyer Primagon 4,5/35mm                                                                                                                                    

Eho-Altissa, Altix

Altix N : 1957.  Format 24x36. Boitier redessiné recevant un levier d’avance rapide et un nouveau compteur. Le viseur est agrandi et entièrement intégré dans le capot. Obturateur Tempor 250.                                                                                                                            –Jena T (ou Tessar) 2,8/50mm

Peut recevoir :                                                                                                                                  – Meyer Telefogar 3,5/90mm et MeyerPrimagon 4/35mm

Eho-Altissa, Altix

 Altix N : 1959. Seconde version avec un disque mémo sur le capot, viseur plus large et report du nom sur la face avant.                                                                                                          -Jena T (ou Tessar) 2,8/50mm

Peut recevoir :                                                                                                                       –Meyer Telefogar   3,5/90mm  et Meyer Primagon 4/35mm                                                                                

Eho-Altissa, Altix

Altix NB : 1957.  Conçu sur la base du N, il reçoit une cellule non couplée sur le capot. Celle-ci possède un volet ajourée. Le nom Altix est sous ce volet.                                                       –Jena T (ou Tessar) 2,8/50mm

Peut recevoir : Meyer Telefogar 3,5/90mm et Meyer Primagon  4,5/35mm                                                                                                                                

Altix NB : 1959.  La cellule non couplée est intégrée dans le capot. Le volet reçoit le nom de l’appareil. Viseur agrandi recevant des cadres de visée.

Un Altix télémétrique a été conçu mais n’a pas dépassé le stade de la présérie. Quelques exemplaires survivraient… Des Altix pour microscope ont été fabriqués. Des appareils sous licences*, fabriqués en Yougoslavie (ZRAK) et en Roumanie (IOR) complètent la production des Altix.

Les Altix ne coûtent pas cher et sont des appareils lourds, assez bien finis et robustes. Les nombreuses versions, variantes et versions 2 ont font un vaste sujet de collection. Par contre la documentation est rare.

*Les versions exports ou sous licence reçoivent des appellations, des modifications ou des améliorations.

Voir les commentaires

Published by fotobox.over-blog.fr - Carl Zeiss

Certains appareils, très spécifiques ou peu courants sont difficiles à identifier. C’est là que réside, selon moi, l’intérêt de la collection : identifier, dater, recréer l’histoire d’une version et le placer dans sa gamme et son époque.
J’ai acheté un petit appareil, d’aspect récent, dont j’ignorais tout, sauf qu’il était fabriqué au japon et portait la marque Zeiss. J’ai trouvé quelques pistes sur internet qui m’ont mené dans le monde des appareils pour microscope. Une notice Zeiss, le mentionne et parle de son usage.

http://www.microscopy-news.com/download-center/MC_80_DX_Microscope_Camera_e.pdf

J’ai aussi écrit à Zeiss, département appareils photo : Une réponse, détaillée et très précise m’a été adressée ; Merci à l’entreprise Carl Zeiss de prendre du temps pour entretenir la passion des collectionneurs de la marque.

Zeiss, Mc80 DX

Zeiss, MC 80 DX ; 1985. Boiter 35mm sans obturateur, destiné à la prise de vue sur microscope de type « Axiaphot » L’appareil est équipé d’un moteur, d’un compteur et de réglage de sensibilité de 25 à 6400 ISO. Un volet protège le film lorsque l’appareil est retiré de l’optique.
Le boitier vient prendre place dans un cône contenant l’optique et l’obturateur. Tout cela est commandé par une petite console de contrôle. Cette série Axiophot recevait aussi un boitier grand format pour Polaroid.
Ce genre de matériel ayant été rendu obsolète par l’arrivée du numérique, il est possible de trouver le MC80 avec son optique et son pupitre de commande mais je pense que cela intéressera davantage un passionné de microscopie qu’un photographe. Par contre un jour peut être le boitier polaroid viendra rejoindre la MC80 sur cette page.

Voir les commentaires

Published by fotobox.over-blog.fr - Carl Zeiss

Carl-Zeiss, Werra

Le Werra est original par bien des points. Tout d’abord c’est un Carl-Zeiss, donc une production de RDA. Ensuite il est esthétiquement et techniquement étonnant. Le design de RDA est souvent méconnu ou décrié.  Pourtant il existe de bien beaux objets, dont les werra.

Après la guerre les usines Zeiss ou ce qu’il en reste, est en zone soviétique. Le régime décide à la fin des années 40 de produire un appareil populaire moderne. L’usine d’Eisfeld qui jusque là fabriquait des jumelles est choisie comme lieu de production. L’appareil s’appellera Werra du nom de la rivière qui traverse la ville.

Eisfeld.jpg

 

En 1954 le Werra est en production. Il est surprenant ; Compact, épuré et astucieux. L’armement et l’avancement se font par rotation d’une bague autour de l’obturateur, le pare soleil fait office de cache objectif, le déclencheur est affleurant et le viseur large et lumineux. Bientôt un obturateur central au 1/750 équipera l’appareil.                                                                              Le Werra sera décliné en une vingtaine de versions : télémètre, cellule, objectifs interchangeables trouveront place sans détruire l’harmonie du design de départ. Les objectifs Tessar, Novar, Novonar seront montés sur des obturateurs Vebur 250, Prestor 500 ou 750 et synchro Compur 500. De nombreux accessoires (objectifs, stéréo, micro…) permettront de faire du Werra un système à part entière. Le mode de fabrication « en ateliers »  donnera de nombreuses variations, parfois minimes qui font du Werra un intéressant objet de collection. Je présente ici les principales versions et non toutes les variantes. Beaucoup de modèles se rencontrent avec gainage vert olive, les autres sont noirs.

 

Werra simple

 

werra.JPG

Werra, 1954 : Novitar, Novonar ou Tessar sur Vebur ou Synchro Compur.  La bague d’armement est en alu strié. Début du gainage vert olive. De très nombreuses variations sur ce premier modèle. 

Werra 1, 1955 : Novonar ou Tessar sur Vebur, Prestor 500 ou Synchro Compur.  La bague d’armement est gainée et équipée de 2 tenons.

Werra 1a, 1957 : Identique au 1 mais apparition d’un viseur plus large et lumineux. Une série de boitiers argent est produite en toute petite quantité.

Werra 1b, 1960 : Identique au 1a avec un cadre de visée ; La bague d’armement est  lisse.

 

werra-1c.JPG

Werra 1c, 1961 : Apparition du Prestor 750. Modifications mineures et ajout d’une appellation sous le viseur.

 

werra1e.JPG

Werra 1e, 1964 : Prestor 750 et Tessar. Aspect modernisé. Façade vitrée, gainage rayé, griffe porte accessoires, nouvelle platine d’obturateur et mise au point hélicoïdale.

 

Werra à cellule

 

werra2.JPGWerra 2-Vebur 250

Werra 2, 1957 : Version du 1a avec cellule à volet. Lecture de la mesure dans une fenêtre à l'arrière du capot. Vebur 250 ou Prestor 500

Werra 2b, 1961 : Version du 1c avec cellule à volet. Prestor 750

 

 

werra2e.jpg

Werra 2e, 1965 : version du 1e avec cellule à volet.

 

werramat.JPG

Werra mat, 1961 : Werra 2 recevant une cellule couplée sans volet. Prestor 750

Werra mat e, 1964 : Werra 2e recevant une cellule couplée sans volet. Prestor 750

Werra à objectifs interchangeables et télémètre.

Les objectifs proposés sur ces modèles sont le Tessar 2.8/50 le Flektogon 2.8/35 et le Cardinar 4/100

 

werra3.JPG

Werra 3, 1958 : Tessar sur Synchro Compur ou Prestor. Couplage des vitesses et des diaphragmes. Cadres de focales dans le viseur avec repères de parallaxe.

Werra 3c, 1961 : Identique avec quelques modifications esthétiques.

 

werra3e.JPG

 

Werra 3e, 1964 : Prestor 750 et Tessar. Aspect modernisé. Façade vitrée, gainage rayé, griffe porte accessoires, nouvelle platine d’obturateur et mise au point hélicoïdale.

 

Werra à objectifs interchangeables avec télémètre et cellule.

Werra 4, 1960 : Synchro Compur ou Prestor 500. Télémètre couplé et cellule à volet non couplée. Valeurs de diaphragmes affichés sur la cellule à reporter. Objectifs interchangeables.

Werra 4c, 1961 : Identique avec quelques modifications esthétiques.

Werra 5, 1960 : Prestor 500. Identique au 4 mais avec cellule couplée.

Werramatic , 1961 : Prestor 750. Identique au 500 mais avec cellule sans volet et infos de cellule, vitesses et diaphragme dans le viseur et avec quelques modifications esthétiques.

 

Werramatic e, 1964 : Prestor 750. Werramatic modernisé. Façade vitrée, gainage rayé, griffe porte accessoires, nouvelle platine d’obturateur et mise au point hélicoïdale.

 

microscop-em1.jpg

Werra EM microscop, 1964 : Prontor Press 125 ; Le système d’armement est conservé mais actionné par une came munie d’une boule pour la préhension. Le capot est celui d’un Werra bombé mais sans fenêtre. L’appareil est prévu pour être monté capot vers le bas afin d’avoir l’avancement du film, l’armement et les réglages de l’obturateur du même côté.

Carl-Zeiss, Werra

Werra microscop, 1964 . Autre version d'appareil pour microscope. Appareil pouvant recevoir un moteur. Les lamelles ne sont pas un obturateur mais un occulteur de film. Il n'y a pas de marquage dans l'appareil. D'autre exemplaires identiques ont été vus sur le marché.

Werra endoscop, ?? :

L’aventure s’arrêtera en 1966 car malgré des prototypes et des évolutions programmées, le Praktica sera préféré et deviendra l’appareil populaire de RDA. De 1954 à 1967 environ ½ million de werra sera produit.

Carl-Zeiss, Werra

Certains Werra portent un objectif T et non Tessar. En raison de problèmes de droits une bague remplaçait celle d’origine pour l’export (ou était vissée par-dessus)                                            En 1965 un Werra 1e coûtait 257F et un Werramatic e 583F. (un Solex 3300 valait 373F)

Le Werra est un appareil que l’on trouve relativement facilement (sauf les modèles les plus évolués) et souvent en très bon état ; Le Prestor 750 à double obturation est le point à vérifier. Le pare soleil avec opercule faisant office de bouchon est bien souvent absent ou incomplet. Sur le terrain un Werra 1 est agréable à manipuler et le petit Tessar donne de très bonnes images.

Voir les commentaires

Published by fotobox.over-blog.fr - Carl Zeiss

Hébergé par Overblog