Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de fotobox.over-blog.fr

Voigtlander, Brillant. (maj 2016)
Suite au succès du Rolleiflex lancé en 1929, Voigtlander va mettre au catalogue deux bi-objectifs : Le Superb et le Brillant. Ce dernier est un Bi-objectif non réflex. En effet le cadrage se fait sur un dépoli donnant une image très brillante mais la mise au point se fait à l’estime. Un seul modèle sera un vrai réflex, le couplé. Voigtlander produira le Brillant de 1932 à 1951 et le déclinera en de nombreuses versions.

Brillant métal, 1932-1937 :

Voigtlander, Brillant. (maj 2016)
Première série : Modèle simple, comparable à un box mais à la visée claire et agréable. Armement sur l’obturateur, repérage des distances « paysage-Groupe-Portrait » proposé en 7 langues selon le pays de commercialisation.
Voigtar 9/Obturateur 1/50 V
Voigtar 7,7/Obturateur 1/50
Voigtlander, Brillant. (maj 2016)
Seconde série : Modèle venant épauler la série 1. Boitier légèrement plus haut, table de profondeur de champ derrière le viseur, bague de distance classique sauf le Voigtar 6,3.
Voigtar 6,3/Embezet 1/100
Skopar 4,5/Compur 1/300
Skopar 4,5/Compur rapid 500

Brillant Bakélite, 1937-1951 : V6

modèle 1939, seconde série du V6

modèle 1939, seconde série du V6

Première série : 1937-1939. Apparence identique au modèle précédent mais corps en bakélite haute résistance. Porte latérale pour filtre pivotante (pour filtre et posemètre à extinction)

Voigtar 7,7/Singlo 1/75

Voigtar 6,3/Singlo 1/75

Voigtar 4,5/Prontor II 1/175

Voigtar 4,5/Compur 300

Skopar 4,5/Compur rapid 500

Voigtar 3,5/Compur rapid 500

Brillant 1939 Voigtar 6,3 sur Singlo 75 seconde série

Brillant 1939 Voigtar 6,3 sur Singlo 75 seconde série

Brillant 1949- Vaskar sur Prontor 175

Brillant 1949- Vaskar sur Prontor 175

Seconde série : 1939-1951. La porte latérale pivotante est remplacée par une porte à charnière. Nouvelle fermeture du dos. Après la guerre la série du V6 est poursuivie. La typographie de la marque est plus grande et le Vaskar traité est le seul objectif proposé.
Voigtar 7,7/Singlo 1/75
Voigtar 6,3/Singlo 1/75
Voigtar 4,5/Prontor II 1/175
Vaskar 4,5/Prontor II 1/175 Modèle produit après guerre
Skopar 4,5/Compur 300
Skopar 4,5/Compur rapid 500
Voigtar 3,5/Compur rapid 500

Brillant couplé, 1938-1948

Voigtlander, Brillant. (maj 2016)
C’est le seul réflex bi objectif de la gamme. L’objectif de visée est couplé par engrenage à l’objectif de prise de vue. La mise au point se fait alors sur le dépoli. Une loupe est présente et le viseur sportif est doté de lentilles. Il prend la place du Superb dans la gamme Voigtlander. Après la guerre des appareils seront assemblés à partir de stocks mais la production ne reprendra pas.
Voigtar 4,5/Compur 300
Voigtar 3,5/Compur 300
Skopar 3,5/Compur 300
Skopar 3,5/Compur rapid 500
Héliar 3,5/Compur rapid 500
Le Brillant a été un appareil très populaire. Sa gamme était très large et permettait à chacun de pouvoir posséder un Bi objectif moderne. En 1939 les prix allaient de 465F (V6 avec Voigtar 7,7) à 2100F (Couplé avec Héliar 3,5) Aujourd’hui les modèles les plus simples ont souvent mal vieilli et il est difficile de trouver certains appareils avec une présentation acceptable. Réunir toute une famille de Brillant peut s’avérer une occupation à long terme.La qualité optique et d’assemblage d’un brillant couplé fait de cet appareil une alternative à beaucoup de réflex Bi objectif.
Voigtlander, Brillant. (maj 2016)
Le Brillant a été copié par les russes. En 1946 une version identique au V6 est produite sous le nom de « Komsolets ». La version du brillant couplé elle apparait en 1950 sous le nom de Lubitel (ainsi que sous beaucoup de noms de distribution) . Celui-ci « évoluera » esthétiquement et il est encore possible d’en acheter des neufs ! Il est amusant de constater que cet appareil est encore prisé et a ses fans. Une longue et belle carrière pour le brillant et ses clones !
« unique features for really good pictures » pub V6

Voir les commentaires

Published by fotobox.over-blog.fr - Voigtlander

Hébergé par Overblog